Communiqué de presse

Recrutement d'un Coordinateur National de projet

21 décembre 2020

  • ONUDI (Organisation des Nations Unies pour le développement Industriel)

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR LE DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL  TERMES DE REFERENCE POUR LE PERSONNEL SOUS CONTRAT DE LOUAGE DE SERVICE INDIVIDUEL (ISA)

Titre du poste : Coordonnatuer national de projet

Lieu d’affectation : Dakar, Sénégal

Déplacements/Mission/s à: Dans le pays et au Mali

Date d’entrée en fonction : Dés que possible

Fin de contrat : 30 avril 2021

Nombre de jours de travail : Régulière

 

Le contexte organisationnel :

L’ONUDI est l’agence spécialisée des Nations Unies chargée de la promotion du développement industriel pour la réduction de la pauvreté, la mondialisation inclusive et le développement durable. La mission de l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), telle que décrite dans la déclaration de Lima adoptée à la quinzième session de la Conférence générale de l'ONUDI en 2013, est de promouvoir et accélérer le développement industriel inclusif et durable (ISID en anglais) dans ses États membres. La pertinence d'ISID en tant qu'approche intégrée des trois piliers du développement durable est reconnue par le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et les objectifs de développement durable (ODD) qui orienteront les efforts des Nations Unies et des pays vers le développement durable dans les quinze prochaines années. Le mandat de l’ONUDI est pleinement reconnu dans l’objectif 9, qui prévoit de « créer des infrastructures résilientes, promouvoir une industrialisation inclusive et durable et favoriser l’innovation ». Cependant, la pertinence d'ISID s'applique plus ou moins à l'ensemble des ODDs. C’est pourquoi les programmes de l’Organisation s’articulent autour de quatre priorités stratégiques: créer une prospérité partagée; renforcer la compétitivité économique; protéger l'environnement; et renforcer les connaissances et les institutions.

Chacun de ces domaines d’activité programmatiques comprend un certain nombre de programmes individuels mis en œuvre de manière holistique en vue d’obtenir des résultats et des impacts effectifs grâce aux quatre fonctions clés de l’ONUDI: i) la coopération technique; ii) l'analyse et la recherche, et les conseils en matière de politiques; iii) les fonctions normatives et les normes et activités liées à la qualité; et (iv) les partenariats pour le transfert de connaissances, la création de réseaux et la coopération industrielle. Ces fonctions fondamentales sont réalisées dans les départements et bureaux au Siège, les bureaux et centres régionaux et les bureaux de pays.

La Direction du numérique, de la technologie et de l'agrobusiness (DTA), dirigée par un directeur principal, coordonne et intègre la quatrième révolution industrielle dans ses activités de coopération technique, stratégiques et normatives visant à favoriser le développement inclusif et durable à l’ère de l’industrie 4.0. La Direction crée de nouveaux produits de coopération technique innovants dans le domaine du commerce, de l'investissement, de l'innovation technologique et de l'agrobusiness. La Direction comprend le Département du numérique, de la technologie et de l'innovation (DTI) et le Département de l'agrobusiness (AGR).

Le Département de l'agrobusiness (DTA/AGR) fournit une gamme de services de coopération technique pour aider les pays en développement à ajouter de la valeur à la production de leur secteur agricole et à créer des opportunités d'emploi dans les activités non agricoles pour les communautés rurales, contribuant ainsi à une sécurité alimentaire accrue et une réduction durable de la pauvreté. Le Département soutien le développement de corridors agro-industriels dans les pays en développement en collaboration avec les institutions financières internationales

La Division des systèmes alimentaires durables (DTA/AGR/SFS) promeut le développement industriel inclusif et durable à travers la promotion de systèmes alimentaires qui assurent la sécurité alimentaire et nutritionnelle sans compromettre les bases économiques, sociales et environnementales pour générer la sécurité alimentaire et la nutrition pour les générations futures. La Division est chargée d'identifier, élaborer et gérer des programmes visant à améliorer la compétitivité des secteurs de l'alimentation et de l'agroalimentaire grâce à l'accès aux services de soutien, financements, marchés et opportunités commerciales. La Division contribue au renforcement des capacités des institutions d'appui aux systèmes alimentaires et des agences de développement des compétences grâce à ses activités de conseil et de rassemblement.

Le contexte du Projet

Pilotage de l'utilisation d’assurances volontaires par des tiers (APTv) du secteur horticole du Sénégal et du Mali pour améliorer les résultats en matière de sécurité sanitaire des aliments visant à protéger la santé publique et améliorer le commerce.

Les exploitants du secteur alimentaire (ESA) ont le rôle et la responsabilité principale de gérer la sécurité sanitaire de leurs produits et de se conformer aux exigences réglementaires relatives aux aspects des aliments sous leur contrôle. A cet effet, les autorités compétentes exigent de leur part qu'ils démontrent la mise en place de contrôles et procédures efficaces pour protéger la santé des consommateurs et garantir des pratiques loyales en matière de commerce de denrées alimentaires. Pour ce faire, les ESA utilisent des systèmes d'assurance qualité, y compris des assurances volontaires par des tiers (APTv), pour réduire les risques de la chaîne d'approvisionnement et ainsi démontrer leur conformité avec les normes de sécurité sanitaire des aliments. Les programmes APTv sont des systèmes officiels et documentés de sécurité sanitaire des aliments destinés à améliorer la performance des entreprises alimentaires. Le Comité du Codex sur les systèmes d'inspection et de certification des importations et des exportations alimentaires (CCFICS) définit un programme d’assurance volontaire par des tiers comme un "système non gouvernemental ou autonome comprenant la propriété d'une norme qui utilise des exigences nationales/internationales ; une structure de gouvernance pour la certification et l'application de la loi, et dans laquelle la participation des ESA est volontaire".

En juillet 2017, la Commission du Codex Alimentarius (CAC) a décidé d’initier de nouveaux travaux sur l'élaboration d’une politique d'orientation quant à l´analyse et l'utilisation de ces programmes d’assurances volontaires par des tiers (APTv) dans les systèmes nationaux de contrôle des aliments. A cet effet, la Commission s’était convenue: a) d'entamer de nouveaux travaux sur l'élaboration de lignes directrices relatives aux approches réglementaires des systèmes de certification par les tiers en matière de sécurité sanitaire des aliments et de pratiques loyales dans le commerce de denrées alimentaires; et b) de créer un groupe de travail électronique (présidé par le Royaume-Uni et coprésidé par le Canada et le Mexique) afin de préparer un avant-projet de directives pour examen par le CCFICS.

Le présent projet est étroitement lié aux travaux en cours au CCFICS sur le développement de cette directive relative à l’utilisation des données générées par les programmes APTv dans les systèmes nationaux de contrôle des aliments. Alors que certains pays développés se sont déjà engagés sur cette voie, cette approche n’est pas encore largement mise en œuvre par les pays en développement.

Ce projet se propose donc d’implémenter cette nouvelle approche dans deux pays en développement : le Mali et le Sénégal. L’objectif est de piloter, tester et apprendre comment les programmes APTv pourraient améliorer les résultats en matière de sécurité sanitaire des aliments dans ces deux pays, dans les chaines de valeur sélectionnées, en utilisant l’approche définie dans le projet de directives du Codex. Les expériences et leçons tirées de ce projet pilote pourront ainsi enrichir et éclairer les discussions en cours (à l’échelle internationale au niveau du Codex, du Comité SPS de l’OMC et du forum G2B de GFSI) relatives à la manière dont les autorités réglementaires dans les pays en développement pourraient travailler plus étroitement avec le secteur privé en utilisant les APTv.

Fonctions Coordinateur National projet
Fonctions Coordinateur National projet suite

EXIGENCES MINIMALES DE L’ORGANISATION

Education : Diplôme universitaire supérieur (au moins Bac + 5 ans) dans le domaine de l’agriculture, des sciences alimentaires ou tout autre discipline pertinente avec une spécialisation en aliments.

Expérience technique et fonctionnelle :

Un minimum de 5 années d'expérience professionnelle dans le domaine de la sécurité sanitaire des aliments ainsi que des normes et certifications en matière de sécurité sanitaire et de qualité des aliments, y compris l'expérience au niveau international de coopération technique dans les pays en développement. Connaissance des besoins, conditions et problèmes des pays en développement.
 

Langues : La maîtrise de l'anglais/français est nécessaire.

Les valeurs fondamentales et les compétences de l’ONUDI

Les valeurs fondamentales

  • NOUS VIVONS ET AGISSONS AVEC INTÉGRITÉ: travailler honnêtement, ouvertement et avec impartialité.
  • NOUS FAISONS PREUVE DE PROFESSIONNALISME: travailler dur et d’une manière compétente, engagée et responsable.
  • NOUS RESPECTONS LA DIVERSITÉ: travailler ensemble efficacement, de manière respectueuse et inclusive, indépendamment de nos différences de culture et d’opinion.

Les compétences clés

  • NOUS NOUS CONCENTRONS SUR LES PERSONNES: coopérer pour réaliser pleinement notre potentiel – cela est vrai autant pour nos collègues que pour nos clients. L'intelligence émotionnelle et la réceptivité sont des éléments essentiels de notre identité ONUDI.
  • NOUS NOUS CONCENTRONS SUR LES RÉSULTATS ET LES RESPONSABILITÉS: viser à une planification, une organisation et une gestion efficaces et efficientes de notre travail. Nous avons la responsabilité d’atteindre nos résultats et de nous conformer à nos normes de performance. Cette responsabilité ne se limite pas à nos collègues et à nos superviseurs, nous la devons également à ceux que nous servons et qui nous ont confié la tâche de contribuer à construire un monde meilleur, plus sûr et plus sain.
  • NOUS COMMUNIQUONS ET GAGNONS LA CONFIANCE: communiquer efficacement les uns avec les autres et créer un climat de confiance dans lequel nous pouvons exceller à notre travail.
  • NOUS SORTONS DES SENTIERS BATTUS ET NOUS INNOVONS: pour rester pertinents, nous nous améliorons constamment, nous soutenons l'innovation, nous partageons nos connaissances et nos compétences et nous apprenons les uns des autres.

 

Recrutement d'un Coordinateur National de projet

Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative

ONUDI
Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Objectifs poursuivis à travers cette initiative